COVID 19 – TOURISME ET RÉSOLUTION DES CONTRATS & CONDITIONS FINANCIÈRES

Les vacances de Pâques se terminent, les vacances d’été approchent … les annulations se multiplient ! Le Cabinet vous informe des mesures dérogatoires prises par le Gouvernement. Face aux annulations massives des séjours touristiques, le gouvernement a instauré un régime dérogatoire afin de limiter, provisoirement, le droit au remboursement des voyageurs. Le nouveau dispositif permet aux professionnels du tourisme de proposer un avoir en lieu et place d’un remboursement. Texte : Ordonnance n°2020-315 du 25/03/2020 Régime dérogatoire : modifications temporaires de l’article L211-14 du Code de tourisme et des dispositions des articles 1228 et 1229 du Code civil Motif : Annulation pour cause de circonstances exceptionnelles et inévitables liées au Covid-19 Contrats visés par le régime dérogatoire instauré par l’ordonnance ? forfaits touristiques Contrat d’hébergement, location de véhicule Services de voyages autres que la réservation et la vente de titre de transport sur ligne régulière location de meublés saisonniers Séjours de mineurs à caractère éducatif/voyages scolaires Contrats exclus ? Application du régime de droit commun Transports secs et vente de titres de transports (ex: compagnies aériennes) les services de voyage et forfaits touristiques vendus dans le cadre d’une convention générale conclue pour le voyage d’affaires Champ d’application temporel : Annulation des contrats entre le 1er mars 2020 et une date antérieure au 15/09/2020 inclus PROPOSITION FORMULÉE PAR LE VENDEUR & CONDITIONS Un avoir plutôt qu’un remboursement ! montant égal à celui de l’intégralité des paiements effectués au titre du contrat En cas d’avoir, impossibilité pour le client de solliciter le remboursement pendant 18 mois Information au client au plus tard 30 jours après la résolution du contrat ou si le...

COVID 19 – SUSPENSION DES LOYERS COMMERCIAUX ET PROFESSIONNELS

Textes applicables : Ordonnance n°2020-316 du 25/03/2020  – Décret n° 2020-371 du 30/03/2020 – Décret n° 2020-378 du 31/03/2020 – Décret n°2020-394 du 2/04/2020 Les mesures prises par le Gouvernement pour bénéficier des mesures exceptionnelles sont strictes. Le principe du maintien de l’obligation de paiement des loyers demeure. Soyez attentifs aux conditions exigées avant de vous en affranchir. Bénéficiaires ? Personnes physiques et morales de droit privées éligibles au fonds de solidarité Conditions ? Avoir débuté son activité avant le 1/02/2020 Absence de dépôt de déclaration de cessation de paiement au 1/03/20 Activité réduite à hauteur de 50 % entre mars 2019 et mars 2020 OU activité suspendue pour fermeture administrative Effectif ≤ à 10 salariés Avoir un chiffre d’affaires HT annuel < à 1 million d’€ Avoir un bénéfice annuel imposable < à 60.000 € Absence d’un dirigeant salarié en CDI à temps complet ou bénéficiant d’indemnités de sécurité sociale > à 800 € Durée ? Dispositif pour les loyers devant être réglés pendant une période comprise entre le 12/03/2020 et pendant les deux mois à compter de la cessation de l’état d’urgence Après ? Reprise du paiement des loyers, apurement de la dette, reprise des poursuites Le Cabinet d’Avocat se tient à votre disposition pour vous fournir des précisions et répondre à vos interrogations : contact@shyrka-avocats.fr...